What’s a handicap flight?

There are all kinds of aircraft participating in the Air Race Classic, from two-seaters to twin engine airplanes. Since they are all flying at different speeds, figuring out who wins is not the easiest thing. Instead of comparing the aircraft to each other, the ARC judges compare each team’s performance to a baseline speed that is unique for their airplane. This unique baseline speed is known as the handicap speed. The purpose of the handicap flight is to obtain the handicap speed. The team’s pilot and a volunteer handicap pilot  fly a very precise square pattern consisting of 6-minute legs, collecting data along the way, at full throttle, in an as-empty-as-possible airplane, to determine the handicap speed.

This is a pretty stressful flight, mainly because we need to maintain a density altitude of 6,000 ft PLUS OR MINUS TWENTY FEET, with a heading tolerance OF ONLY TWO DEGREES FOR THE ENTIRE 24-MINUTE PATTERN. In case you have not flown a small GA airplane before, you cannot even see a change of two degrees on the compass or the directional gyro. So this should be fun. Did I mention all of this is at full throttle, and we have to maintain a constant airspeed? Ugh.

The handicap flight is our next step. We will be flying our trusty Warrior to Kalamazoo, Michigan, for this milestone. This will happen early next week, if the Indiana weather doesn’t have other plans for us. In preparation for the handicap flight, we will be washing the airplane and applying our decals on, so stay tuned for pictures!

Nicoletta

 

🇫🇷

Qu’est-ce qu’un vol de handicap? 

Toutes sortes d’avions participent à l’Air Race Classic (ARC), aussi petits que des avions à deux places ou aussi puissants que des bimoteurs. Puisqu’ils volent tous à des vitesses différentes, déterminer qui gagne n’est pas la chose la plus simple. Au lieu de comparer les avions entre eux, les juges de l’ARC comparent la performance de chaque équipe à une vitesse de base unique pour leur avion. Cette vitesse de référence unique est connue sous le nom de vitesse de handicap. Le but du vol de handicap est d’obtenir la vitesse de handicap. Le pilote de l’équipe et un pilote de handicap volontaire volent un motif carré très précis composé de côtés de 6 minutes, et recueillent des données, à pleine vitesse, dans un avion aussi vide que possible, pour déterminer la vitesse de handicap. 

Il s’agit d’un vol très stressant, principalement parce que nous devons maintenir une altitude-densité de 1829 m PLUS OU MOINS SIX METRES, avec une tolérance sur le cap de SEULEMENT DEUX DEGRES POUR LE CARRE ENTIER DE 24 MINUTES. Si vous n’avez jamais volé de petit avion avant, vous ne pouvez même pas voir un changement de deux degrés sur la boussole ou le gyroscope directionnel. Donc ça risque d’être drôle. Ai-je mentionné que tout ça est à vitesse maximale, et que nous devons maintenir une vitesse constante? Pouah. 

Le vol de handicap est notre prochaine étape. Nous piloterons notre fidèle Warrior à Kalamazoo, dans le Michigan, pour cette étape importante. Cela se produira au début de la semaine prochaine, si le climat de l’Indiana n’a pas d’autre plan pour nous. En prévision du vol de handicap, nous allons laver l’avion et appliquer nos calques, alors soyez prêts pour les photos! 

Nicoletta

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s